strapasser


strapasser

⇒STRAPASSER, verbe trans.
Vieux
A. — Maltraiter de coups. (Dict. XIXe s.).
B. — PEINT. Peindre ou dessiner sans soin et avec outrance. Part. passé en empl. adj. Il n'est que les décorations de théâtre où la brosse puisse être maniée comme un balai. La manière surmenée, négligée, strapassée, a eu ses admirateurs dans le temps où commençait la décadence (Ch. BLANC, Gramm. arts dessin, 1876, p. 571). P. anal. Mais, en y repensant, il me paraît que ce portrait ressemble encore plus à l'auteur de Gynécée qu'à moi-même; strapassé, grimaçant, douloureux (DU BOS, Journal, 1928, p. 167).
Prononc. et Orth.:[], (il) strapasse [-pas]. Att. ds Ac. 1694-1878. Étymol. et Hist. 1. 1670 « maltraiter, critiquer » (J. CHAPELAIN, Lettres, 6 avril, éd. Ph. Tamizey de Larroque, t. 2, p. 682); 2. 1684 peint. (A. DU FRESNOY, Sentimens sur les ouvrages des principaux et meilleurs peintres du dernier siècle, p. 273 ds BRUNOT t. 6, p. 694, note 4). Empr., comme estrapasser, à l'ital. strapazzare « maltraiter » qui, dans l'expr. strapazzare il mestiero (1676, L. LIPPI ds TOMM.-BELL.) avait le sens de « mal faire son ouvrage, le gâcher ». Bbg. HOPE 1971, p. 304.

strapasser [stʀapɑse] v. tr.
ÉTYM. 1684; « maltraiter », 1670; var. de estrapasser.
Vieilli. Peindre, dessiner sans soin, rapidement.Au p. p. || « Au plafond arrondi en coupole se tordait une allégorie strapassée » (Gautier, in G. L. L. F.).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • strapasser — STRAPASSER. v. a. Terme emprunté de la langue Italienne. Gourmander, maltraiter, gouspiller. Strapasser un homme. ce n est pas un homme à se laisser strapasser …   Dictionnaire de l'Académie française

  • STRAPASSER — v. a. Maltraiter de coups. On l a bien strapassé. Il est vieux.  Il signifie, en termes de Peinture, Peindre ou dessiner à la hâte et sans correction, en affectant la négligence et la facilité. Strapasser une figure. Il est accoutumé à strapasser …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • strapasser — (stra pa sé) v. a. 1°   Terme vieilli. Maltraiter de coups. 2°   Terme de peinture, peu usité. Peindre ou dessiner à la hâte et sans correction, en affectant la négligence et la facilité. ÉTYMOLOGIE    Espagn. estrapazar ; ital. strapazzare ; de… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • EXTRAPASSER — v. a. T. de Peinture. Voyez STRAPASSER …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • STRAPASSONNER — v. a. T. de Peinture, synonyme de Strapasser, mais encore moins usité. Ce peintre ne fait que strapassonner ses figures. STRAPASSONNÉ, ÉE. participe …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • estrapasser — (è stra pa sé) v. a. Terme de manége. Fatiguer, excéder un cheval par un exercice trop violent. ÉTYMOLOGIE    Ital. strapazzare, de stra, préfixe, qui est le lat. extra, hors, et pazzo, fou : rendre fou à force de tourmenter. SUPPLÉMENT AU… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • strapassonner — (stra pa so né) v. a. Terme de peinture. Syn. de strapasser et encore moins usité …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • strapassé — strapassé, ée (stra pa sé, sée) part. passé de strapasser. •   Tout ce qui n est pas outré, forcé, strapassé, est froid pour ceux qui ont perdu le goût de la vérité, DIDER. Lett. à Mme Riccoboni …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré